Le temps d'un espace


Vaianu H.
acrylique sur toile
79X59
J'ai toujours beaucoup de mal à me mettre à peindre. J'y pense tout le temps, tous les jours mais les dix pas à faire pour atteindre l'atelier sont comme les pas du condamné.

Les seules pensées qui me permettent de m'endormir la nuit sont en peinture. J'imagine ce que je pourrais peindre, j'imagine le thème, la composition, la teneur, la subtilité qui donnerait la trame à l'idée et ce n'est qu'une fois que toutes les possibilités sont envisagées qu'elles m'assomment et m'endorment.

Je dois comprendre ce que je veux faire avant de pouvoir l'exécuter.
Et tout le problème est là. Je réfléchis trop et ne laisse aucune chance à l'improvisation. Ce qui, in fine, ne laisse que peu de place à la peinture elle-même.

Et pourtant j'aime peindre. C'est la seule activité où rien n'a d'emprise sur moi. Je ne pense à rien, je fantasme.

Quand je peins, je suis le conquérant de l'espace et du temps.
Je changerais le monde, je changerais le temps pour Livia. Je changerais le monde pour qu'il lui soit doux. Je changerais le temps pour ne jamais lui paraître obsolète. Je changerai le monde, je changerai le temps pour Raukea.

PS: Quand on veut aller trop vite on foire souvent l'essentiel...



Ce n'est pas (que) du narcissisme mais un petit avant / après tête reposée.
Partager

3 commentaires:

Claire*R. a dit…

Une belle image, de belles couleurs, j'aime beaucoup ton portrait qui semble plein de vie et avoir un rythme bien à lui.
Changer le monde... ce n'est pas une tâche facile!

Anonyme a dit…

ia orana! non seulement tes peintures transportent mais ton texte aussi...remember those words : so damn talented! :)

Vaianu H. a dit…

Thank you Poeha... Anonyme! ;)

"I will, for the words..." Et je te retourne le compliment, continue pour la musique, moi j'ai très envi d'en entendre plus! Tu as beaucoup de style, c'est de là que tout part.

Enregistrer un commentaire