Ma croix...


"La croix"
acrylique sur toile
100X70



Le Tatau (tatouage) est l'archive du monde Polynésien. Considéré par les missionnaires comme une pratique païenne, au même titre que le tamure (danse), il a pendant longtemps été interdit. Loin d'en vouloir a l'Histoire et parce que nous avons autre chose à faire que de blâmer des morts, cette interdiction à tout de même fait perdre un pan entier de l'idéologie, de la cosmogonie, de l'esthétique Océanienne. La redécouverte de cette écriture donne lieu, par bon sens, à un usage nouveau, à des significations nouvelles mais aussi et surtout à de nouvelles intentions.


J'entends par intention le but recherché par le tatoueur et par le tatoué. Je ne doute pas une seconde que le tatoueur d'origine Polynésienne soit convaincu de transmettre un savoir, je ne doute également pas que le tatoué n'ait le sentiment de recevoir ce savoir.  Si les significations des symboles ont pu évoluer vers autre chose, l'acte de se faire marquer à l'encre reste malgré tout un acte militant. Un "Je t'aime maman", un symbole nazi, ou encore une tortue signifie au monde nos affinités.

Je suis Polynésien et depuis que je le veux, peintre... Je comprends par la peinture ce qui me définit. Et c'est presque malgré moi que j'admets que ma peinture, pour qu'elle soit "vraie" doit être parfumée de Polynésie.

J'ai toujours pensé et raconté à qui voulait bien l'entendre que l'art était la liberté. Je révise mes propos nous ne sommes pas si libre que ça. On ne peut pas aller à l'encontre de ce que nous sommes, mais on peut aller plus loin que ce que nous pensons être.

Je m'insère dans mon époque en m'inspirant de tradition mais en la traitant de manière contemporaine. J'aime mêler les genres pour donner plusieurs lectures à mon travail.

Pour  "La croix" je me suis basé d'une part sur les travaux de Teiki Huukena qui est l'auteur de "Te patutiki" le premier dictionnaire du tatouage Polynésien et je me suis également inspiré de l'Art Toy un genre qui m'amuse beaucoup.

La base de la composition est la croix marquisienne qui représente dans un certain degré d'interprétation l'homme. Riche de cette information, je composais alors autour de cette croix, j'y apposais en ensemble de signifiés qui donnerait un sens ou une sorte de trame à ce tableau que je voulais résolument graphique.

Parce que je ne veux pas hiérarchiser son contenu je vous donne pêle mêle sa teneur:

La mort, la naissance, la religion, l'homme, la femme, un fantôme, un bébé, une baleine, le sacré, le profane, le ciel, la terre, une bite, une fellation, le vent, du minéral, du végétal, des ruptures, hier, aujourd'hui et l'illusion de la liberté...

Partager

3 commentaires:

Mélissia's Art a dit…

Moi quand je regarde ta peinture je en vois pas une croix au premier abord, mais plutôt des yeux orange et noirs qui nous observent. Et le vert me fait pensé à des reptiles (serpent, crocodiles) à ces animaux qui ne sont pas très appréciés dans les croyances chrétiennes.
Les "figures" blanche et rouge, elles me donnes l'impression d'être les victimes de ces monstres vert.

J'ai quand même une sacré imagination pour me raconté cette petit histoire. ^^

Et par rapport a ce que t'écrit l'art et liberté, c'est probablement vrai. Et je vois comme toi que je reviens toujours vers les même thèmes, les miens sont souvent proches de l'enfance (Je suis une grande enfant). Et j'essaie aussi d’innover techniquement de prendre des risques artistiques. Mais bon eux ne sont pas toujours compris du grand public.

J'espère un jour voir tes œuvres en vrai.

J'apprécie beaucoup ton travail et l'histoire qu'il y autour de chacune de tes œuvres. =)

Nicolas GSS a dit…

Celui là il déchire grave ! Je le prend.

(Désolé de pas avoir mis plus de formes à mon commentaire mais la "root'itude" de mon environnement fait prévaloir le Fiu sur l'envie ;) )

Vaianu H. a dit…

Nico!

"déchire", "grave", "prends" moi ça me va tu sais! Pas besoin de plus!
Je dois le présenter mais je te le garde, il est pour toi.

Bye mon pote

PS: Tu sais des fois j'aimerais bien être fiu avec vous dans la "root'itude" de votre environnement.

Enregistrer un commentaire