Une vague symbolique



"Eyesland"
acrylique sur toile
90X60 

Idées noires...


"L'héro & Basquiat"
acrylique sur toile
46X55 

Le paradoxe du lézard


 
"Mo'o"
acrylique sur toile
100X50


Le mo'o est un lézard commun en Polynésie. Il est présent partout, il suffit souvent de lever la tête au plafond d'un "fare" (maison) pour en voir un.

C'est un animal nocturne qui chasse tout ce qu'il peut gober, surtout les nuisibles. Il ne bouge pas beaucoup en présence humaine, il sait se rendre discret pour échapper au danger. Et le danger en Polynésie est partout pour lui, entre les oiseaux, les chats, les autres mo'o plus gros et parfois l'homme, il a mille façons d'y passer chaque jours.

Je ne sais pas combien de fois pendant mon sommeil je me suis fait uriné ou déféquer dessus par cette (sale) bête mais je sais qu'à chaque fois je lui en voulais au point de vouloir lui "défoncer la gueule". Mais en pleine nuit on part rarement à la chasse au lézard (au moustique je ne dis pas...) et il s'en sortait donc dans 99% des cas.
Je ne crois pas prendre de risque en affirmant que tout le monde y a eu droit et que tout le monde à voulu avoir la peau du "chieur" au moins une fois dans sa vie.

Dis moi M.E.B!

J'ai eu la chance de pouvoir exposer quelques unes de mes toiles au M.E.B.

Celle-ci est composée en trois parties mais ce n'était pas ce que je prévoyais au départ...

"Rencontre du troisième type"
acrylique sur toile
100X150

"Dynamiques Océaniennes" est le projet d'exposition monté par l'équipe du Musée d'Ethnographie de Bordeaux. Ce (jeune) musée se trouve dans l'enceinte de l'université de Bordeaux 2 où j'ai été étudiant médiocre en anthropologie. 
J'y ai obtenu ma licence en même temps que 'Go une amie de promo qui faisait alors parti du projet.

L'Amour...



"L'Amour"
acrylique sur toile
100X50
Je n'hésite pas à recouvrir les toiles que j'aime moyennement, de blanc pour les réutiliser.
Celle-ci est l'exception qui confirme la règle. Je l'avais commencé il y a un moment déjà (2 ans) et l'avais stocké avec les autres en attendant je ne sais trop quelle inspiration pour continuer.

Le mythe (con)fondateur...





"Rava'Hine"
acrylique sur toile
60X80

Le mythe de la femme Polynésienne est fortement encré dans les esprits. Les écrits de Bougainville ont traversés les océans et ont figés,  cristallisés la femme dans une condition qui n'était, je pense, pas la sienne.

Je peins parce que...

"Bibi"
acrylique sur toile
80X60


Je peins quand je n'ai pas le temps de peindre. C'est quand j'ai le milliard de choses à faire dans la journée que je vais sortir les tubes, les pinceaux, la toile, lancer une playlist et m'y mettre.

Je ne comprends pas moi même cette logique débile. Mais je sais que je fuis certaines responsabilités sous prétexte que j'ai une idée qui s'évaporerait si je ne la couche pas immédiatement.

Chez moi le stresse a un effet de catalyseur de créativité. Je me dis sans doute que si je ne fais pas ce que le monde me demande (cours, travaux à rendre, courses, laverie, administrations j'en passe et des plus glamours) j'ai intérêt à avoir quelque chose à lui proposer en échange.

Champignon atolique.

"Champignon atolique"
acrylique sur toile
90X60

Ce tableau est une allégorie des effets du Centre d'Expérimentation du Pacifique (CEP) sur la société Polynésienne. Il y a un tas de symboles dans cette réalisation que je serais tenté d'expliciter mais je n'en ferai rien. C'est le genre de sujet qui fâche, je laisse donc l'interprétation (bonne ou mauvaise) à ceux qui se donneront la peine de regarder et d'y réfléchir...

7 milliards de nous et eux, et eux, et eux...





"I love Tahiti"
 acrylique sur toile
100X50; 50X50 

J'ai comme sujets favoris pour mes réalisations les animaux. J'ai incontestablement une fibre "écolo" que je ne renie pas. Je ne sais plus où j'ai lu ça mais traiter de l'écologie en art est "kitsch".

Camillamour

"Camilla"
acrylique sur toile
90X60 







Ma femme que j'aime et qui m'aime. Je l'ai rencontré en Angleterre et est sans doute la raison pour laquelle j'ai voulu peindre. Elle m'a inspiré dès la première fois que je l'ai vu. J'aime peindre quand elle est à coté de moi alors qu'elle regarde ses daubes de telenovelas. Elle est ma muse et m'amuse...

Cuisiner la peinture

S'affirmer dans le monde de l'art alors qu'on est qu'amateur, n'est pas facile. Je n'ai pas suivi de cursus artistique (du moins après mon lycée) et mon bagage théorique ne se fabrique qu'au hasard de mes lectures, et aux coups de coeur.

J'aimerais avoir un langage pictural universel, j'aimerais être capable de réaliser des peintures qui s'adresseraient à tout le monde de par leurs formes et leurs fonds. J'ai le sentiment que la musique est une forme d'art qui transgresse aisément les frontières mais que pour la peinture c'est une autre histoire.

Peindre est une activité très introspective. Je fais souvent appel à des références liées à mes expériences qui inévitablement influencent mes choix, aussi bien dans l'esthétique que des thèmes que j'aborde. Afin de mieux illustrer mes propos je vais tenter de vous présenter une oeuvre que j'ai réalisé alors que je venais juste de m'installer en France.



"Maui"
acrylique sur carton
139X69
Las de la nonchalance du monde le soleil fît de même et se contenta de longer l'horizon ni plus, ni moins.
Désordre et famine obligèrent Maui à réagir et à lui faire reprendre sa course.
" Comment approcher l'horizon sans que l'horizon lui-même ne se doute de quoi que ce soit? Comment approcher l'horizon et se saisir de l'astre récalcitrant?
Requin, tu seras ma couverture."